Obstruction

 
 
 
 
 
étymologie : voir structure ;
 
Structure : latin structura, se rattache au verbe struere, bâtir, apparenté de loin à sternere, (d’où est issu estrade). 
 
Composés : 
 
construire, bâtir dans son ensemble, d’où construction, constructeur et reconstruire, reconstruction ; 
 
détruire, d’où destruction, destructeur, indestructible ; 
 
instruire, proprement bâtir sur, élever au figuré, d’où instructeur, instruction, instructif ; 
 
dans un autre ordre d’idée instrumentinstrumentum, appareil aménagé pour tel ou tel usage (d’où en musique instrumenter un morceau), instrumentation, musique instrumentale ; 
 
aussi : pièce de procédure, acte, d’où instrumenter au sens de dresser un acte ;
 
obstruer, proprement bâtir devant, d’où obstruction ; le composé latin obstruere a été emprunté par le français plus tardivement que les autres, ce qui explique la désinence –er au lieu de –ire. (obstruire). 
 
A la même famille appartient industria, français industrie, proprement construction interne, combinaison, habileté (d’où industrieux) puis métier, particulièrement métier mettant en œuvre les matières premières, d’où industriel.
 
 
Le Petit Robert (1973) précise :
 
Obstruction : tactique qui consiste, dans une assemblée, un parlement, à entraver, à paralyser les débats par des procédés divers. exemple : faire de l’obstruction pour empêcher le vote d’une loi.
 
Obstructionnisme (1906, de obstruction) : tactique parlementaire qui consiste à faire de l’obstruction systématique.
 
 
§
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


17/06/2020
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres