Longue vie à Charlie hebdo !

 

 

 Nos grands parents se sont battus pour imposer la liberté d’expression dans ce pays. Ils sont parvenus à remettre l’Eglise catholique à sa place, dans ses bâtiments. Les plus courageux d’entre eux ont combattu le nazisme, le pire de tous les totalitarismes. Ce ne sont pas quelques illuminés qui vont museler l’opinion.

 

 Et aujourd’hui, quelques jours après l’attentat, je ne dis pas comme ces angelots de gôche pour lesquels tout se vaut, que tous les extrémismes sont à combattre, car à ma connaissance, il y en a un qui pose des bombes et détruit les locaux d’un journal. Alors, messieurs, désignez-le !   

 

 Champions de la voiture piégée et de la cagoule, le courage ne fait pas partie de votre credo. Pauvres imbéciles ! Charlie hebdo vivra, plus que jamais. Et longue vie à l’humour, aux caricatures, surtout quand elles s’amusent de cette monstruosité liberticide: l’islam.

 

 Et si ça ne vous plait pas, allez prier ailleurs ! 

 

 

 Post scriptum: 

 

 Il y a attentat. Contre un organe de presse. Je ne suis pas lecteur de Charlie hebdo. Je ne cherche pas à savoir quel est le niveau de leur critique à l’égard de telle ou telle religion avant de condamner (avec le peu de moyens qui sont les miens) cet acte odieux qui consiste à interdire la libre expression des idées.

 Je ne suis pas chrétien. Cela ne m’empêche pas de signer les pétitions qui condamnent les brutalités et les crimes des islamistes contre les chrétiens d’orient.

 Les idées des uns et des autres (dans les limites du respect des droits de l’homme donc à l’exclusion des racistes et des fascistes) sont une chose. Les atteintes au droit de chacun d’exprimer ses idées sont inacceptables, et doivent être condamnées quelles que soient les idées exprimées. Pour moi, les caricatures des uns ou des autres ne sont pas en cause.

 L’islam s’en prend à notre système politique, car son idéologie est incompatible avec la démocratie. L’islam est une doctrine INDISCUTABLE, qui ne supporte aucune contestation, qui ne peut s’imposer que par la force. Alors, ce qui m’interpelle, c’est le peu de cas que les médias accordent à cet événement. Fallait-il un mort ?

 

  



19/11/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres