Le peuple ne vote pas bien

 

 Il faudra bien qu’un jour on supprime les référendums. Le peuple est inculte. C’est prendre trop de risques. Démocratie, oui, mais il y a des limites ! Rassurez-vous, je ne réclame pas un retour au suffrage censitaire. Mais il nous faut réfléchir à des solutions qui, tout en garantissant les droits et les libertés hérités de notre grande révolution, limiteront l’influence de cette partie de la population (environ 57%) pour qui les votations sont l’occasion de réflexes primaires.

 

 Trouvez-vous normal qu’un citoyen de la France d’en bas pèse le même poids électoralement parlant qu’un diplômé de l’ENA ou d’autres grandes écoles ?

 

 Je suis certain que les 57,5% de Suisses qui ont voté contre l’implantation de minarets sont des ignorants, qu’ils ne savent pas ce qu’ils font, qu’un beau jour Dieu enverra son secours et la victoire, et qu’on verra les hommes embrasser à l’envi l’islamisme (Coran, CX). Ah oui, comme le titrait un journal récemment, c’est vraiment le vote de la honte.  

 

 Assez critiqué, proposons.

 

 Il n’est pas question d’interdire au peuple l’accès aux bureaux de vote, pourquoi pas rétablir la monarchie, non plus !!!

 Pas question d’occuper militairement les bureaux de vote, pour des résultats à 99% positifs, un score toujours sujet au doute sauf dans les pays progressistes (Cuba, Corée du nord, Iran, Chine, Syrie, Soudan…) où les gens sont heureux de vivre, loin des abominables démocraties où règnent le capitalisme et la luxure.

 

Alors, quelle solution ?

 

 Puisqu’on ne peut pas interdire la participation du peuple au référendum, il faut travailler sur la formulation de la question, voici ce que je propose :

 

« Etes-vous favorable à l’édification de minarets à Neuilly, au Vésinet, à Paris sur l’Ile de la Cité, à Versailles face au château, à Deauville près du casino, à Nice sur la Promenade des Anglais, à Mégève au bas des pistes ? »

 

On assisterait alors à un vrai débat, Jean Sarkozy plaidant avec ferveur dans sa belle ville de Neuilly pour un lieu de culte musulman largement ouvert aux populations du 92 et du 93 et Bertrand Delanoë lançant avec l’enthousiasme qu’on lui connaît un concours d’architectes pour l’édification d’un lieu de prière digne de ce nom au cœur de la capitale.

 

 Et je suis bien certain que Bernard Kouchner, qui avait été offusqué par le résultat de la votation en Suisse, appellerait ici à un OUI massif !

 

 Et du même coup, si le oui l’emporte, les Français donneraient aux méchants xénophobes Suisses une belle leçon d’humanisme.

 

§

 

 

 

 

 



07/12/2009
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres