La burqa du futur

 

 Je ne sais pas vous, moi j’ai senti un frémissement. A propos de l’islam. Je sens que les choses bougent. Moins d’attentats à la voiture piégée, pas un seul détournement d’avion, peu de lapidations de femmes adultères, ou alors très loin de chez nous, pratiquement aucune main coupée. Mise à part la grande et majestueuse mosquée de Marseille, peu de constructions en cours. Actes antisémites réduits à une peau de chagrin, peu d’agressions dans les hôpitaux, les écoles et les piscines restent mixtes dans presque tout le pays… vraiment cette religion que d’aucuns présentaient –n’ayons pas peur des mots- comme un dogme barbare, est en train de nous faire une démonstration de tolérance à rendre jaloux les philosophes du siècle des Lumières.

 

 Au peuple suisse qui n’avait rien compris (peuple un peu balourd, rien d’étonnant quand teutons et calvinistes se rencontrent) les représentants éclairés de la patrie des droits de l’homme ont donné une bonne leçon. Il faut ici rendre un vibrant hommage à Messieurs Kouchner, Vals, Mamère (que les autres me pardonnent de ne pas les citer, surtout sur les bancs de la gauche, ce serait trop long) qui ont su montrer, avec délicatesse et sans froisser personne hormis 57,5% d'attardés, que l’édification des minarets était une affaire de liberté religieuse, un point c’est tout.

 

 Il fallait que les choses soient dites.

 

 A peu de distance de l’enfer suisse, la France d’aujourd’hui réussit contre vents et marées à traduire dans les faits cette belle idée, fille aînée de la gauche unie : la Diversité Culturelle. Certes, on relève ici ou là encore quelques rigidités. On interdit encore sur notre sol l’excision des petites filles, la polygamie et ses harems aux parfums d’orient, les flagellations dans les rues et les pendaisons dans les stades. On peut faire confiance à nos élus imprégnés qu’ils sont de l’esprit de tolérance pour mettre fin à ce qu’il faut bien appeler des crispations exagérément républicaines.

 

 Déjà la mode se fait l’écho d’une évolution qui semble irréversible vers un islam aux couleurs de la République et de la France. « La burqa du futur » est un projet de costume pour les candidates à l’élection de miss France en 2020 (peut-être avant, mais il faudra se battre, convaincre ou réduire au silence les deux extrêmes : les laïcisants et libres penseurs d’antan, et les fondamentalistes crispés sur les robes longues).

 

 

 Soyons honnêtes : des critiques nous ont été adressées.

 

Concernant la grille devant les yeux, Bernard Kouchner, craignant pour la santé oculaire des jeunes femmes, réclame un maillage moins serré. Martine Aubry est choquée par le décolleté qu’elle juge provocateur. José Bové y voit un exemple fâcheux d’américanisation de l’image de la femme.

 

 Dominique Strauss-Kahn est séduit. Il nous a demandé le numéro de téléphone du modèle.

 

 

§



14/12/2009
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres