L'islam aujourd'hui ? Un danger pour la France

 

 

 Lamentable. Ils sont lamentables. Nos hommes politiques. Des hommes ? Mais où sont nos penseurs, nos philosophes d’antan ? Sans parler de philosophes, où est passé l’esprit révolutionnaire ? Mais sans parler de révolution, l’esprit seulement républicain, ivre de liberté, d’égalité, construit sur des principes chèrement conquis puis défendus par les fondateurs de la nation républicaine ?

 

 Ils se vautrent dans une sauce où barbotent les idées les plus réactionnaires d’un culte et d’une culture qu’ils vénèrent pour la seule raison qu’ils sont venues d’ailleurs. C’est du moins ce qu’ils laissent entendre pour cacher leur veulerie, respect de l’autre, de la diversité, goût du mélange…Les voilà donc qui osent ce qui hier encore était inimaginable dans une nation héritière des Lumières et d’une révolution qui ébranla la France et le monde. Les voilà qui osent se poser la question : et si l’état finançait la construction de mosquées ? 

 

 Il serait trop facile d’opposer à ces politiciens d’occasion l’argument de l’argent public trop précieux aujourd’hui et qui devrait servir avant tout à favoriser la construction de logements, à aider les jeunes qui veulent s’en sortir, à mettre en œuvre une véritable formation professionnelle, à ouvrir des crèches, à créer des postes dans l’éducation nationale, la SNCF, les postes, la police. Mais non. Ce serait trop facile.

 

 On peut le dire maintenant, ils sont prêts, et la droite autant que la gauche, à brader la république. A la rescousse, les journalistes parlent maintenant le langage des islamistes :  s’il y a des prières dans les rues, c’est qu’à ces braves gens il manque des lieux de culte ! Et ces angelots, qui bien sûr ne vivent pas dans ces quartiers, et qui se donnent bonne conscience en s’effarouchant des propos racistes tenus par l’extrême droite, ces bons bourgeois bien pensants de gauche et d’ailleurs, osent prononcer le mot laïcité et viennent donner au peuple des leçons de morale, qu’il faut accepter la diversité culturelle, que ces problèmes sont bien exagérés, que tout le monde est gentil, qu’il nous faut vivre ensemble, amen.

 

  Ces communistes, socialistes, uèm’pistes, centristes, gauchistes : en catimini, sans faire de grands discours, mais en avançant méthodiquement ses pions, l’islam les met déjà à genoux. Ah oui, l’extrême droite leur rend bien des services car son habile langage prend la couleur des valeurs fondamentales de la république : laïcité, liberté, égalité. La couleur seulement, car pour le reste, on sait ce qu’il en est. Mais cela suffit pour que ces copains et coquins qui tiennent dans leurs mains les partis, les associations, les syndicats, les médias et l’état fassent usage de l’amalgame, feignant de confondre les ennemis de la démocratie et les citoyens fidèles aux principes républicains.

 

 Dans ces conditions, devant cette religion conquérante dont les prosélytes sont dépourvus de tout scrupule, c’est un boulevard qui s’ouvre. Pour qu’une idéologie aussi réactionnaire parvienne à faire son nid dans notre pays, il fallait que celui-ci s’en donne les moyens. C’est en cours. De la gauche à la droite, on se bouche les oreilles, on ferme les yeux. Irresponsabilité, lâcheté du monde politique. Non messieurs, ce n’est être ni fasciste ni raciste de dire que la progression de l’islam aujourd’hui représente un danger pour la France.

 

 

§



02/03/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres