L'imam de Drancy a parlé

 Certes, Hassen Chalghoumi reste bon musulman bien dans la tradition. Mais il s’oppose catégoriquement au port de la burqa. Interrogé par le Parisien libéré, il fait remarquer que cet accoutrement n’est pas prescrit par la religion :

 

« La burqa, ou devrais-je dire le niqab n’a aucun fondement dans l’islam, ni dans le Coran. Cette tradition très minoritaire renvoie à une idéologie qui saborde la religion musulmane. »

 

Un discours déjà entendu, bien conforme à la pensée politiquement correcte diffusée par l’éventail politique national. Ne pas confondre l’islam tranquille, sympa, soluble donc dans la république (à vérifier) avec le fondamentalisme terroriste. Jusque là rien de nouveau, on entend le même discours de l’Elysée à Solférino.

 

Bon, maintenant ami lecteur, il vaut mieux s’asseoir, cœurs malades arrêtez-vous là . C’est l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi qui parle (Le Parisien) :

 

« La burqa est une prison pour les femmes, un outil de domination sexiste et d’embrigadement islamiste. »

 

« Oui, je suis pour l’interdiction par la loi de la burqa, qui n’a pas sa place en France, pays où les femmes votent depuis 1945. »

 

« Le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, va jusqu’à proposer le refus de la nationalité française aux femmes portant le voile intégral… Je suis d’accord. Avoir la nationalité française, c’est vouloir partager la vie en société, l’école, le travail… Or, avec un bout de tissu sur le visage, que peuvent partager ces femmes avec nous ? Si elles veulent continuer à porter le voile intégral, qu’elles aillent vivre dans un pays où c’est la tradition, comme l’Arabie saoudite. »

 

 Et allez, l’imam y va de bon cœur :

 

« Personnellement, mes trois filles vont à la piscine. Le Prophète conseille de savoir nager. »

 

« …quand il s’agit de la santé et de la vie, un homme n’a pas le droit de refuser que sa femme soit examinée par un médecin homme. La République ne doit pas accepter ça. »

 

§

 

 Très cher imam Hassen Chalghoumi,

 

parlez donc à nos élus républicains,

à Martine Aubry, Nicolas Sarkozy, Marie Georges Buffet,

s’il vous plait, très cher imam, secouez donc un peu ces bonnes âmes qui, au nom de la sacro-sainte diversité culturelle, braderaient la république pour un bout de tissu brandi par des illuminés.

 

 Rendez une visite aussi à ces penseurs qui ont perdu la raison, à qui trois cent ans ont suffi pour oublier les Lumières, pour qui une loi interdisant le port de la burqa serait une atteinte aux libertés démocratiques.

 

 Dîtes leur pourquoi il faut sauvegarder les droits et libertés que nos parents et parentes ont courageusement conquis.

 

 Dîtes-leur qu’une grille devant un visage ici est une insulte à celles qui, là-bas souffrent sous la loi islamique et aspirent à l’existence.

 

 Merci.

§



28/01/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres