Jetuile Nouvouselles (II)

En fait c'est moi, mais personne ne m'écrit, alors je me dédouble, une tâche très difficile. Voilà, je mets le retardateur, la loupiote clignote, j'ai 8 secondes pour atteindre le clavier, un sourire…clic clac :

 

C'est facile, sur un ton ironique de rejeter les responsabilités sur nous, les gens. En fait, sous la formulation « ne cherchez pas », vous feignez de dirigez vos flèches sur l'autorité,  le pouvoir, les techniques, le commerce, la télévision, les patrons de presse, les paparazzi, les bureaux de tabac, et même les hommes préhistoriques. Ironie bien sûr. Alors qui est visé ? Nous, les gens, le peuple. Et pourquoi pas les peuples ? Allons-y :

 

-         S'il y a des guerres, c'est à cause de l'agressivité humaine.

 

-         S'il y eut colonisation, c'est parce que les indigènes accueillirent les missionnaires et conquistadors avec des fleurs.

 

-         S'il y eut traite des noirs, ces derniers y sont pour beaucoup : « acceptons l'esclavage, pensaient-ils, au moins nous verrons du pays ! »

 

-         Si la moitié du monde a faim, la faute en est aux peuples concernés qui ne travaillent pas, ne produisent rien. Il faut dire aussi qu'ils ont choisi de vivre dans des contrées au sol aride et sous des latitudes au climat rigoureux.

 

-         Si les terroristes déposent des bombes c'est qu'ils sont encouragés par le silence des poltrons que nous sommes.

 

-         Si les banlieues s'enflamment, c'est parce que les jeunes ont le mal dans la peau.

 

-         Si les banques font faillite, c'est parce que nous y avons laissé notre épargne.

 

-         Nous sommes en outre responsables du réchauffement climatique car nous circulons en automobile.

 

-         Quand au risque nucléaire, mea culpa, j'ai oublié d'éteindre la lumière en sortant de la douche.

 

-         Le déficit de la sécurité sociale, c'est nous aussi : en sortant de la salle de bains, j'ai éteint la lumière, et me retrouvant dans le noir, j'ai malencontreusement glissé sur une savonnette : fracture du col du fémur, trois mois d'hosto. Remboursés.

 

Jetuile Nouvouselles  est responsable de tout. Au bout du compte, c'est bien chrétien tout ça : nous sommes de pauvres pécheurs. Si telle est votre idée profonde, il nous reste les prières et nos yeux pour pleurer.

 

 Bien le bonjour !

 

§



06/11/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres