Ilan pour mémoire

 Dans « Actualités Orange », un article sur l'ouverture du procès de Youssouf Fofana et des vingt-six autres accusés de la séquestration, de la torture et du meurtre de Ilan Halimi :

 

 « Dans la salle des pas perdus, une petite trentaine de très jeunes juifs insultent des personnes qu'ils supposent être des proches des accusés. Quand la mère de Fofana sort de la salle, ils la poursuivent et la huent, débordant les forces de l'ordre. A l'extérieur du palais, un petit groupe hurle "Justice pour Ilan" ou "Fofana salaud". »

 

Pourquoi dire « de très jeunes juifs insultent... » ? Dire « des gens » ou « des jeunes » ou « de très jeunes gens » aurait été suffisant pour faire comprendre au lecteur que ces insultes étaient de trop. Résultat dans les commentaires, un lecteur qui semble de bonne foi admet que le principal accusé :

 

« …est un malade, mais (que) les juifs qui ont insulté les parents ne valent pas mieux… »

 

Passons sur la comparaison audacieuse entre des insultes d'une part et la mort d'un homme suite à une longue séquestration et des tortures, d'autre part. Là n'est pas mon propos aujourd'hui.

 

Pour le reste, cet internaute a bien raison quand il ajoute :

 

« …quand aux médias, continuez comme ça et vous ne ferez que mettre de l'huile sur le feu de l'antisémitisme »

 

§

 

A la radio, maintenant, sur le même sujet, la commentatrice présente Fofana, un homme obsédé par l'argent, « …de là… »  DIT-ELLE, son idée de s'en prendre à un juif !  Attention, c'est une journaliste professionnelle qui parle, ce n'est pas Fofana ! Elle nous dit : argent… de là…juif !

 

 La boucle est bouclée, tout le monde le sait, pas seulement Fofana et sa bande : les juifs sont riches. C'est logique que ces barbares s'en soient pris à un juif, puisque ces gens-là sont riches…

 

 Un poncif vieux comme le monde, auquel des Barbares historiques avaient ajouté le nez crochu, les griffes, le gros ventre, l'air sournois, et pourquoi pas le germe de  la peste noire. Et cela est dit sur un ton bon enfant à une heure de grande écoute (le matin à 8 heures).

 

 Il y a un débat chaque jour vers midi. A ma connaissance, aucun auditeur n'a relevé ce dérapage. Mais est-ce vraiment un dérapage ? Je commence à en douter dans ce pays où les criminels ont plus que les victimes droit à la parole, où l'antisémitisme est de plus en plus considéré comme une idée absurde et malvenue, alors que c'est un délit.

 

 

§

 

 

 



30/04/2009
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres