Embuscade en Afghanistan

 Le président français condamne "une nouvelle fois avec force les pratiques lâches et barbares des ennemis de la paix en Afghanistan" et "réaffirme la détermination de la France à lutter, aux côtés du peuple afghan, contre l'obscurantisme et le terrorisme" et "s'associe à la douleur de la famille et de ses proches »

Le communiqué dit aussi :

"Au cours de l'opération, les éléments français ont été pris à partie par les insurgés. Un soldat français a été mortellement touché. Deux de ses camarades de combat ont été blessés".

Sur France-info et Orange, le vocabulaire est le même : les soldats français ont été pris à partie par des insurgés.

Une fois de plus on qualifie d’ « insurgés » des individus qui sont en réalité des terroristes. Ce sont les mêmes qui, arrivés au pouvoir, imposent leur loi de terreur, séquestrent la moitié de la population, ferment les écoles des filles, battent les femmes dans les rues, menacent le reste du monde.

 

A mon sens au contraire, et je crois dans l’esprit de beaucoup de gens, le terme « insurgés » a un côté positif, sympathique parfois, douloureux souvent. On pense à

 

la Révolution, aux

Communards, au

Roman de Jules Vallès, aux

Jacques munis de leurs fourches et de leurs faux, aux

Marins du  Potemkine, aux

Dix jours qui ébranlèrent le monde, à

Cronstadt,

 

Insurgés ! Oh oui, insurgés, ces

Missak Manouchian, ces Jean Moulin, ces

Résistants des pays occupés par les armées fascistes, ce

Roi du Danemark porteur volontaire de l’étoile jaune, ces

Républicains espagnols bombardés par la Luftwaffe,

Fusillés par les franquistes,

 

Insurgés, les

Déportés de Buchenwald montant à l’assaut des miradors,

 

Insurgés, ces

Gens ordinaires qui abritèrent la famille Frank,

 

Insurgés, les Justes,

 

Insurgés, les

Ouvriers hongrois et polonais face aux chars russes en 1956,

 

Insurgé ! Oui, insurgé, le

Peuple chinois contre les criminels de guerre nippons, le

Peuple vietnamien luttant -sous le napalm- pour sa liberté,

 

Insurgés, les peuples colonisés, les

Partisans algériens affrontant l’autorité d’occupation, les

Hirondelles tchèques annonçant le printemps à Prague,

 

Insurgé, cet

Homme qui sur la plus grande place du monde arrêta un char,

 Insurgée Bénazir Bhutto,

Insurgée Taslima Nasreen,

Insurgés les mille et cent manifestants iraniens,

Insurgées leurs épouses,

Insurgée Aung San Suu Kyi,

 

Insurgé, ce

Paysan de Palestine, impuissant devant ses oliviers en flammes,

 

Insurgés, tous ces

Peuples qui n’en peuvent plus de subir l’injustice et qui se dressent,

par milliers et millions contre la tyrannie.

 

Mais aussi, on pense, inévitablement

A ceux qui à Cuba, en Corée du nord, au Soudan et ailleurs

 ne pouvant s’insurger, contiennent leur colère.

 

 

 

 Et ces bandes nazies qui faisaient régner la terreur,  allait-on les qualifier d’insurgées?

Insurgés, les franquistes, contre la République espagnole ?

Insurgés les colonels grecs, les militaires chiliens, les tontons macoutes ?

Non. Ces gens-là ne s’insurgent jamais. Ils tuent.

 

Insurgé, quel joli nom, triste aussi, chemise immaculée, un homme lève les bras au ciel, les militaires s’exécutent, Tres de mayo, un patriote baigne dans son sang.(1)

 

Les talibans, des insurgés ? Monstres d’ignorance, ces barbares modernes sont à plaindre. Fléau pour le genre humain, ils sont à combattre. Il n’y a pas de mot pour les qualifier.

 

Une pensée pour le jeune homme qui a perdu la vie, et pour sa famille.

Je souhaite un rétablissement rapide à ses camarades blessés.

 

§

 

(1) Le 3 mai 1808, les patriotes madrilènes subissaient la répression française. Goya évoque cette journée sur une toile : Les fusillades de la Moncloa ;



05/08/2009
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres