Conseil d'établissement

 

 

 

De l'éducation, tout le monde s'en occupe. Trop. Nous sommes dans un petit collège (400 élèves sans problèmes). Le Conseil d'Administration réunit :

 

-         le président du Conseil Général

-         le député

-         le maire

-         le représentant de l'association de parents d'élèves de gauche

-         le représentant de l'association de parents d'élèves du centre

-         le représentant de l'association de parents d'élèves de droite

-         la représentante d'une association de parents d'élèves apolitique, tête nue

-         la représentante d'une association de parents d'élèves apolitique, voilée

-         le PDG de l'Agence du Crédit Lyonnais

-         les représentants des éditeurs de manuels scolaires

-         le patron de la concession Automobiles Peugeot

-         la libraire du village

-         le gérant du Centre Commercial  « Les Mousquetaires »

-         le curé officiel

-         le curé traditionaliste accompagné d'un latiniste pour la traduction

-         l'entraîneur de l'équipe de football (promue en Nationale !) accompagné d'un grammairien pour la traduction

-         l'imam agréé par le Conseil du Culte musulman

-         l'imam non agréé venu spécialement d'Iran et arrivé à l'heure ce qui n'est pas le cas de tout le monde…

-         on notera l'absence du pope, du pasteur et du rabbin : aucune trace dans le village des communautés concernées

-         un scout

-         le délégué local du Secours Catholique

-         le délégué local du Secours Populaire

-         la déléguée départementale de la prévention routière

-         un anonyme

-         un alcoolique anonyme

-         le représentant des Grands Brûlés et Victimes de Guerre

-         un pompier

-         le secrétaire de l'association pour l'aide au Tiers-Monde

-         les représentants de quatre partis politiques (représentés à l'Assemblée Nationale)

-         le présentateur de la radio locale

-         l'opérateur de la TV régionale accompagné du preneur de son

-         un observateur de la DGSE (en cagoule)

-         le commissaire de l'arrondissement (en costume de ville)

-         un inspecteur de la police des polices pour contrôler ces deux derniers

-         une chaise vide (par tradition, pour accueillir une personne de passage, un errant)

 

invités (sans droit de vote) :

 

-         un petit groupe de gai-lurons qui disent être des Anciens du collège

-         l'intendant

-         l'agent technique

-         le chauffagiste

-         les techniciennes de surfaces

-         l'assistante sociale

-         l'infirmière

-         le chef cuisinier

-         la principale du collège

-         le concierge

 

Motion adressée à l'Inspecteur d'Académie par la section syndicale de l'établissement :

 

            Monsieur l'Inspecteur,

 

 Le Conseil d'établissement n'ouvre plus sa porte aux représentants du personnel enseignant et aux délégués des élèves. Nous comprenons fort bien cette décision. Car nous savons que ces personnes ne participent pas directement au projet éducatif du collège, et encore moins à l'ouverture de celui-ci sur la vie locale. A ce propos, et pour mener à son terme la rénovation de notre école, ne pourrait-on pas réunir ce Conseil hors de l'établissement, dans la ville, en un lieu ouvert à tous. Des bruits circulent…le centre commercial Leclerc pourrait dresser un chapiteau sur son parking après 21h et la sortie des derniers clients.

 

Adoptée à l'unanimité par les professeurs moins une voix (un défenseur du petit commerce)



26/04/2008
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres