Au nom de la République !

 

Elus des beaux quartiers, vous êtes bien imprudents.

Ce dieu qu'on dit clément et miséricordieux

Ivre de guerre, parti d'Orient vers Occident

Ne cesse de défier ceux qui, fermant les yeux

 

Déroulent un tapis rouge aux Frères Musulmans.

De pardons en replis, et de villes en quartiers

Bientôt du nord au sud les minarets dressés

Tueront la République au nom du saint Coran.

 

Riez ! Riez donc ! Mais craignez aussi pour vous

La vague des fous de dieu inondant les cités

Chez vous déferlera. Dans le pays entier

Par des appels à la prière cinq fois par jour

 

La vie s'arrêtera le temps d'un fol sermon

Tous en bas prosternés, là sous vos fenêtres

Une fois dix fois cent fois mille fois répéteront

« Allah est grand et Mahomet est son prophète ».

 

De mosquées et minarets le peuple n'a besoin,

Mais de boulot, de sous, d'écoles et d'hôpitaux,

De paix et liberté, alors prenez bien soin

Oh vous les décideurs, sortant de vos bureaux

 

De prendre l'air, tendre l'oreille et de cesser

Dans vos déclamations autant qu'en aparté

 

De prendre ceux d'en bas pour des esprits obtus

Car le peuple est lucide, et nos voisins Helvètes

En un vote massif, sur l'oeil de leurs élus

Ont su d'un coup d'un seul ajuster des lunettes.

 

 

                                   §



11/12/2009
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres