Enfin une mesure sociale!

 

 

On sait l'attachement des familles ouvrières, des pêcheurs, des petits agriculteurs et malheureusement -parce qu'elles existent aussi- des familles sans ressources pour la collection des oeuvres d'art. Quand on n'a pas le sou, n'est-ce pas une consolation de pouvoir contempler, accrochés dans son chez soi, quelques nymphéas de Monet, deux ou trois tournesols de Van Gogh, ici un croquis de Picasso, là un bronze de Giacometti ? Et bien les pauvres de chez nous pourront garder ces oeuvres chèrement acquises, car le gouvernement socialiste considère que ce ne sont pas là des richesses imposables. L'argumentation est simple: outre le souci des représentants du peuple de protéger les biens des déshérités, on craint en haut lieu une baisse d'activité des galeries d'art ainsi qu'une sortie du territoire des oeuvres faisant partie du patrimoine national. Pensez donc, ces salauds de pauvres seraient bien capables d'aller fourguer à l'étranger nos richesses culturelles pour échapper à l'ISF !

 

 

§

 



12/12/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres