L’unité ? Avec qui ?

L’unité ? Avec qui ?

 

 

  Les personnes qui parcourent un bout de chemin en ma compagnie devinent quelle fut ma colère en apprenant la nouvelle. Il fallait quelques jours avant de réaliser l’ampleur de la catastrophe, le malheur et la désolation. La peine des familles. Inconsolables. Je n’ai perdu personne, j’aurais dans la tête toutes les pages du Littré, je ne trouverais pas les mots. Qui les trouverait ?

  Aujourd’hui la colère est vivace, plus que jamais. Car j’entends que l’on souhaite que l’humanité avance vers la voie de l’unité et que chacun d’entre nous contribue à construire un monde meilleur. Nos bourgeois éclairés vont nous faire le coup de l’amalgame, le coup des islamistes gentils solubles dans la république qu’il ne faut pas confondre avec les terroristes méchants qui tuent. Les bobos prennent le peuple comme on prend les enfants, de haut. On nous dit comment il faut nous comporter, ce qu’il faut manger, qu’il ne faut pas fumer, pas manifester, pas diviser, pas haïr, qu’il faut voter, se parler, s’aimer. On nous dira bientôt qu’il faut prier, mettre des jupes longues et faire semblant de croire qu’au train où vont les choses le retour au moyen-âge est un progrès.

 La voie de l’unité ? Bande de pleutres ! Avant même que l’ennemi frappe, vous étiez déjà à genoux. Pas seulement vous les politiques, vous les religieux du Livre, frères des chrétiens d’Orient qu’on assassine, vous qui sombrez dans le silence. Mais nous aussi, nous les gens de tous les jours, moi devant cet écran, nous tous saisis par l’image d’un camion fonçant sur la foule mais refusant de voir ce qui se passe dans le pays.

 

 

 

§

 

 

 

  



10/11/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres