La bête est encore là

 

 

 

Envoyé : mercredi 23 juillet 2014 20:07
À : CABINET-PM Courrier
Objet : [Exprimer une opinion] encouragements

Nom : Pourny
Prénom : Michel
Titre du message : encouragements

 

Objet du message : Exprimer une opinion

Bravo pour votre discours limpide contre l'antisémitisme! Continuez votre combat contre l'intolérance d'extrême droite et d'extrême gauche.

 

 

 

Réponse:

 

 

 

Monsieur, 

Par courrier électronique du 23 juillet 2014, vous avez bien voulu adresser au Premier ministre un message d'encouragements.

Soyez assuré que le Chef du Gouvernement a pris connaissance avec attention de vos propos et de votre témoignage de soutien. Il nous a chargés de vous en remercier.

Nous vous prions de croire, Monsieur, à l'assurance de nos sentiments les meilleurs.

 

 

 

Le Cabinet du Premier ministre

 

 

 

 

 

§

 

 

 

J'ai apprécié la fermeté du premier ministre en réaction aux actes antisémites commis lors de la manifestation de Barbès. Manifestation qui n'avait rien à voir avec un soutien au peuple palestinien. La démocratie nous permet d'exprimer des opinions dans les rues, sur les places publiques, jusque devant les ministères, l'assemblée nationale, les ambassades. Les personnes qui sont choquées par la guerre qui fait un grand nombre de victimes à Gaza sortent dans la rue et manifestent leur soutien à un peuple qui a déjà trop souffert. D'autres personnes qui jugent qu'un état a le droit de se défendre contre les tirs de roquettes et la construction de tunnels destinés au passage de terroristes sur son sol, manifestent leur soutien à Israël. Il y a de la politique dans ces manifestations bien sûr, mais aussi un souci de justice, un rejet de l'intolérance et de la violence d'où qu'elle vienne. Ces réactions sont saines, légitimes, humaines.

 

 

 

S'il faut être inquiet, c'est de constater que le rassemblement de foules dans la rue donne lieu à des gestes, des paroles, des actes antisémites. Des synagogues ont été visées. La bête immonde est encore là et même pire. Elle est ici. Soixante dix ans après l'extermination de millions d'êtres humains parce qu'ils étaient juifs, des bandes s'en prennent à nouveau à l'existence de ces derniers, saisissant comme prétexte le conflit du proche orient pour déverser leur haine de l'autre. Le premier ministre a eu raison de réagir avec vigueur. Mais il faut tenir bon, il faut donner suite, que les délinquants, car le racisme est un délit, que les délinquants soient jugés et châtiés.

 

 

 

§  

 

 



20/09/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres